Festival Millenium: Life Sentences remporte l'Objectif d'Or

14/04/14 à 13:59 - Mise à jour à 15/04/14 à 12:22

Source: Focus Vif

La 6e édition du festival Millenium s'est clôturée ce vendredi 11 avril. Les 10 jours du festival ont été l'occasion de découvrir une cinquantaine de documentaires. Le grand prix du festival, l'Objectif d'Or, a été remporté par Life Sentences.

Festival Millenium: Life Sentences remporte l'Objectif d'Or

Nurit Kedar, "Life Sentences" © DR

En dix jours et 60 projections au CIVA et à l'Espace Senghor, le festival Millenium rend compte de sa promesse: "lancer la réflexion, marquer les esprits et les coeurs aussi". D'un lieu à l'autre, d'une rencontre à une conférence, d'une réflexion à un débat, l'aventure documentaire a déroulé son tapis rouge. Ce vendredi 11 avril, les délibérations du jury sont tombées. Cette année, il semble que le choix était plus difficile. En témoigne les prix de 6 films au lieu de 4 par le jury, créant un nouveau prix au passage, "Mention Spéciale du Jury" remporté par Nowhere To Call Home de Jocelyne Ford. Du côté des jeunes, Armadillo de Janus Metz sera primé par le Prix du Jury Jeune et Life Sentences recevra également le Prix du Public.

Retrouvez le palmarès complet ici.

Nous avons sélectionné trois films qui, sans avoir été primés, témoignent d'une portée et d'un intérêt tout particulier.

  • The Labyrinth of Possibility de Wanadi Siso (Venezuela)

La cécité fait peur, est mystérieuse, parfois triste. Et si l'on perdait la vue, que ferions-nous? Certains ont choisi, envers et contre tout, la photographie. Ce documentaire réalisé par Wanadi Siso se concentre sur la vie de la vénézuélienne Sonia Soberats, aveugle et photographe. Le 8e art n'a jamais été aussi exalté que par la vision d'une non-voyante.

L.B.

  • The Ghost Of Piramida d'Andreas Koefoed (Danemark)

Efterklang est un groupe danois de rock indépendant. Pour son quatrième et dernier album studio sorti en 2012, il a puisé l'inspiration en voyage, auprès de la nature. C'est dans la ville fantôme de Piramida, portant le même nom que le disque et à 1200 kilomètres du Pôle Nord, que le trio a passé neuf jours à traquer des sons inédits. Ce documentaire d'Andreas Koefoed est en quelque sorte le making of de l'album, mais bien plus encore.

P.S.I.

  • Cantos de Charlie Petersmann (Suisse)

4 portraits entrecroisés de personnes à la dérive sont mis en contraste avec les couleurs vives de Cuba et la beauté des images. Ces gens ordinaires sont à bout de souffle et perdent doucement espoir en un monde plus juste. Le documentaire Cantos, de Charlie Petersmann, nous livre ici une parcelle de la vie de ces individus luttant pour survivre dans un pays à la dérive, sans foi ni loi.

C.L.

En savoir plus sur:

Nos partenaires