Festival Millenium: l'art du documentaire

13/03/14 à 18:05 - Mise à jour à 04/04/14 à 11:52

Source: Focus Vif

Du 3 au 11 avril, la 6e édition du festival Millenium prendra place au Bozar, Civa et l'Espace Senghor pour présenter une sélection de 55 documentaires. Un véritable regard sur notre époque qui redonne le goût à un genre trop souvent mis de côté et qui laisse place, surtout, au dialogue et à l'échange.

Festival Millenium: l'art du documentaire

Festival Millenium du 3 au 11 avril © DR

Notre rapport à l'information change profondément depuis ces dernières années, à tel point qu'on risque souvent la désinformation. Le documentaire, quant à lui, prend un temps de pause et de réflexion dans cette jungle des données."Dans ce monde saturé de spectacles et de publicités, de programmations marchandes et de fictions standardisés, l'aventure documentaire apparaît comme une forme de résistance", écrivait Jean-Louis Comolli dans Suspens et désirs. L'ancien rédacteur en chef des Cahiers du Cinéma résume de ces quelques mots justes l'esprit du festival. Bien plus que des documentaires, les oeuvres présentées dans le cadre du festival Millenium interrogent, poussent à la réflexion, interpellent le spectateur. C'est ce qu'appuie d'ailleurs Zlatina Rosseva, directrice artistique du festival: "Ce festival n'est pas seulement un festival, c'est aussi une plateforme de dialogue." Plateforme qui s'ouvrira à juste titre par le film Ash & Money, formidable plongée estonienne qui suit la compagnie Théâtre NO99 fabricant un parti fictif, Estonie Unie, sur les mêmes méthodes de communication des politiques du pays.

Ash & Money, film d'ouverture du festival Millenium

Ash & Money, film d'ouverture du festival Millenium © DR

De la Belgique aux pays d'Europe de l'Est

Et parmi ces idées réflectives qui flirtent avec l'art cinématographique, certains pays méritent une attention particulière. Trop souvent oubliés ou tout simplement inconnus, la culture et les enjeux des pays d'Europe de l'Est tiendront une place particulière au sein du festival. Le panorama "Connaître l'autre" fera découvrir, aux côtés d'un panel de réalisateurs du monde entier, cette "autre Europe", nos voisins, en somme, créateurs et inventifs. Et parce que la Belgique connaît, elle aussi, son lot de génies, on pourra retrouver dans cet ensemble panoramique les créations de Bénédicte Liénard et Mary Jiménez (Sobre Las Brasas), Vincent Détours et Dominique Henry (Parties civiles) ou Jacques Dochamps (Le Chant de la fleur).

LeWeb-documentaire, interaction et nouveaux médias

Forme d'expression émergente et interactive, le Web-documentaire se développe de plus en plus. Les technologies offrent d'autres possibilités d'écritures et permettent de créer de nouveaux formats qui brisent la barrière de l'écran. Le spectateur n'est plus qu'un spectateur, il peut aussi s'approprier le sujet. Le site du Web-documentaire Prison Valleyde David Dufresne en est un bel exemple. L'internaute, en créant simplement un compte, peut faire son road-movie sur la Toile, s'immerger dans le sujet, faire son propre parcours. L'expérience est intéressante. L'auteur sera, par ailleurs, parrain des Web-doc Meetings organisés par le festival. L'occasion de rencontrer des professionnels, de s'ouvrir à l'innovation des formats documentaires et de porter un regard indispensable sur ces nouvelles générations biberonnées aux pixels.

Quelques perles à ne pas manquer au festival (parmi beaucoup d'autres perles):

  • Sexy Baby

Pornographie, médias sociaux et culture-pop: trois mots qui s'accouplent et accouchent d'effets indéniables sur les femmes. Jill Bauer et Ronna Gradus le mettent en exergue dans un documentaire criant de sincérité.

  • Midsummer Night's Tango

On connait l'Amérique Latine et le Tango. On connait Buenos Aires et ses pas de danses.. Et la Finlande? La Finlande a aussi son tango, à elle. Trois artistes partent à la découverte de cette autre tradition musicale.

  • Web Junkie

Game over. Jeux vidéo et drogues: pour certains, c'est un pléonasme. Web Junkie étudie le cas de trois adolescents chinois pendant leur programme de réhabilitation.

En savoir plus sur:

Nos partenaires