Festival de Deauville: La classe américaine

05/09/14 à 10:21 - Mise à jour à 10:21

Source: Focus

La 40e édition du Festival du Cinéma Américain s'ouvre ce vendredi à Deauville. Avant-goût.

Festival de Deauville: La classe américaine

A Most Wanted Man, White Bird in a Blizzard, Chef, Before I Go to Sleep et Sin City 2 © DR

Pour sa 40e édition, le Festival du Cinéma Américain de Deauville voit grand: des invités de prestige (les hommages rendus à Jessica Chastain, Will Ferrell, Ray Liotta et John McTiernan; les présences annoncées de Mick Jagger, Frank Miller ou Pierce Brosnan), un jury composé d'ex-présidents deauvillais (André Téchiné, Vincent Lindon, Emmanuelle Béart...), des premières à la pelle (le nouveau Sin City du tandem Rodriguez-Miller, le Chef de Jon Favreau avec Scarlett Johansson et Robert Downey Jr., Before I Go to Sleepavec Nicole Kidman et Colin Firth...). Et se souvient: des focus sur les filmos de Laurent Bacall et Robin Williams, récemment décédés, ainsi que sur celle de Yul Brynner, inoubliable interprète de The King and I, The Magnificent Seven et autres Ten Commandments.

Mais au-delà des noms ronflants de l'industrie hollywoodienne, qui ornent fièrement les barrières séparant les cabines de la fameuse plage aux planches normande, l'événement est aussi, et peut-être surtout, l'occasion rêvée de découvrir les nouvelles perles du jeune cinéma indépendant US, auquel est entièrement dévolue la Compétition. Cette année concourent ainsi notamment en sélection officielle Gregg Araki (White Bird in a Blizzard), Anton Corbijn (A Most Wanted Man, avec feu Philip Seymour Hoffman), Philippe Falardeau (The Good Lie), Ira Sachs (Love Is Strange), Mike Cahill (I Origins), Jim Mickle (Cold in July) ou Damien Chazelle et son Whiplash, Grand Prix du Jury au dernier festival de Sundance. Un volet Les Docs de l'Oncle Sam étant par ailleurs consacré à une poignée de documentaires, dont le National Gallery de Frederick Wiseman. Quant au traditionnel Prix littéraire Lucien Barrière, il sera cette année décerné à Philipp Meyer et son roman Le Fils.

En savoir plus sur:

Nos partenaires