Festival de Deauville (3): L'emploi du temps

08/09/14 à 14:42 - Mise à jour à 14:42

Source: Focus

À Deauville, Things People Do, le premier long métrage de Saar Klein, monteur ayant fait ses classes chez Terrence Malick, chronique le passage du côté obscur de la force d'un bon père de famille sans emploi. Ambiance...

Festival de Deauville (3): L'emploi du temps

Things People Do de Saar Klein © DR

L'histoire évoque un peu celle de la fameuse affaire Romand, qui défraya la chronique en France au début des années 90 avant qu'Emmanuel Carrère ne s'en empare dans L'Adversaire, porté ensuite au grand écran, de très dissemblable façon, par Nicole Garcia et Laurent Cantet. Père de famille droit, honnête et dévoué, Bill perd son job d'agent d'assurances et, désoeuvré, incapable de dire la vérité, s'enfonce alors dans une vie diurne d'errance qui l'amènera à franchir les limites de la légalité. Cette double vie faite de mensonges et de violence menaçant bientôt la sérénité de son couple, et sa santé mentale...

Monteur de The Thin Red Line et The New World pour Terrence Malick, Saar Klein signe avec Things People Do un premier long métrage sévèrement plombé, où les milieux professionnel et familial sont des puits sans fond de responsabilités et de pressions. Sensible, profond, le film pose les bonnes questions, malgré quelques énormités de scénario, et une esthétique contemplative portée par une voix off introspective qui rappelle le... Malick le moins inspiré -celui de To the Wonder, donc. Inabouti, mais prometteur.

En savoir plus sur:

Nos partenaires