Femmes et cinéma (5/6): Kathryn Bigelow, la femme forte du cinéma américain

13/08/18 à 09:54 - Mise à jour à 09:54
Du Le Vif Focus du 09/08/18

Seule femme de l'Histoire à avoir remporté à ce jour un Oscar de la meilleure réalisatrice, Kathryn Bigelow a accroché dix longs métrages à sa filmo en 37 ans de carrière. Soit autant de précipités de cinéma sous testostérone obsédé par la question de la violence.

Le 7 mars 2010, elle grimpe sur la scène scintillante du Kodak Theatre d'Hollywood afin de recevoir l'Oscar de la meilleure réalisatrice pour The Hurt Locker, remporté au nez et à la barbe notamment de son ex-mari James Cameron, nominé pour Avatar. "C'est le moment de toute une vie", répète-t-elle plusieurs fois. C'est en fait bien davantage que cela. Quelques minutes plus tôt, Barbra Streisand, chargée de remettre la statuette dorée, ne se fait faute de souligner l'importance de ce qui est en train de se jouer. Et pour cause: en 82 cérémonies pailletées, jamais une femme ne s'est vue récompensée de la sorte -et jamais une femme, d'ailleurs, ne l'a été depuis. Mais Kathryn Bigelow n'évoquera pas cette particularité, préférant savourer sa consécration en franc-tireuse à poigne plutôt que de se poser en nouvel étendard de la singularité féminine. Pas le genre de la maison. Dès 1990, en effet, celle qui a plusieurs fois catégoriquement refusé de se définir comme une réalisatrice féministe, et même tout simplement comme une femme cinéaste, déclarait par exemple: "S'il existe une résistance face aux femmes décidées à passer derrière la caméra, ce n'est pas mon problème. J'ai simplement choisi de l'ignorer. Et ce pour deux raisons: je n'ai pas l'intention de changer de sexe et je refuse d'arrêter de faire du cinéma. Je me moque de savoir si c'est un homme ou une femme qui a signé tel film. La seule chose qui importe, c'est ce que celui-ci provoque en vous. Il devrait y avoir davantage de femmes qui se lancent dans la réalisation, je pense que beaucoup n'ont simplement pas conscience que c'est possible. Et pourtant, ça l'est." L'instant n'en est pas moins historique.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires