En péril, le Brussels Film Festival plie mais ne rompt pas

09/06/17 à 10:53 - Mise à jour à 10:53
Du LeVif Focus du 09/06/17

Privé de quelque 170.000 euros de subsides, l'événement qui se tiendra du 10 au 23 juin ne pourra pas reconduire telle quelle sa formule habituelle: pas de compétition, moins d'invités, moins de rencontres professionnelles...

En péril, le Brussels Film Festival plie mais ne rompt pas

Le Samouraï © DR

En péril, le Brussels Film Festival plie mais ne rompt pas

En péril, le Brussels Film Festival plie mais ne rompt pas. Privé cette année des 170.000 euros de subsides habituellement octroyés par la Fédération Wallonie-Bruxelles et la Région de Bruxelles-Capitale, l'événement, dont le core business reste de célébrer les vertus du cinéma européen, ne pourra pas reconduire telle quelle sa formule habituelle: pas de compétition, moins d'invités, moins de rencontres professionnelles... De quoi, en tout état de cause, se montrer circonspect, comme le Hulot de Jacques Tati dont l'ombre portée trône sur l'affiche de cette quinzième édition. Qu'à cela ne tienne, grâce à une campagne de crowdfunding mise en place en mai, la fête à Yolande Moreau, qui succédera à celle offerte à Guy Bedos l'an dernier, aura en tout cas bien lieu.

Au menu: invités (Jackie Berroyer, Jaco Van Dormael...), sketchs, chansons, surprises... sur la scène du Théâtre 140 le 10 juin. Dès le lendemain, lancement de la rétrospective Jean-Pierre Melville à la Cinematek (avec sept films du maître restaurés et numérisés en collaboration avec l'Institut français), à laquelle succédera celle consacrée à Cédric Klapisch, invité d'honneur du festival qui se fendra d'une leçon de cinoche le 16. L'immaculé White Cinema rentre pour sa part dans la danse en proposant une triplette d'avant-premières, dont celle de Ce qui nous lie, le nouveau Klapisch, ou, un poil plus excitant, celle de The Art of Loving de Maria Sadowska, gros carton au box-office polonais centré sur l'histoire de la célèbre sexologue Michalina Wislocka.

Mais encore? Eh bien, c'est à peu près tout... On se rabattra donc volontiers sur les traditionnelles et difficilement contournables séances en plein air gratuites sur la place Sainte-Croix à Flagey (Victoria, Mr. Holmes, Quand la mer monte, King of the Belgians...) mises en place en collaboration avec le café Belga. Des bières, des transats et les étoiles pour faire passer la pilule, plutôt tristoune.

BRUSSELS FILM FESTIVAL, DU 10 AU 23/06 À FLAGEY, BRUXELLES, MAIS AUSSI À LA CINEMATEK, AU THÉÂTRE 140 ET AU WHITE CINEMA. WWW.BRFF.BE

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos