Elysium de Neill Blomkamp: de l'exposition de oufs et puis du pif paf pouf

27/05/13 à 10:20 - Mise à jour à 29/05/13 à 10:17

LE WEBOSCOPE | Où l'on écoute Tricky, Big Black et QOTSA, on visite la maison de Wayne Coyne, Elysium a l'air de promettre beaucoup de pif paf pouf, et The Act of Killing est un documentaire bouleversant.

On n'attendait vraiment plus rien de lui depuis au moins ça mais voilà, le sieur Tricky est de retour et en grande forme encore bien, avec sous le coude False Idols, à notre humble avis tout simplement son meilleur album depuis... heu... Maxinquaye. Ecoute intégrale chez Electronic Beats.

http://www.electronicbeats.net/2013/05/22/eb-album-premiere-tricky-false-idols/

---

Autre stream à faire se rouler certains par terre, celui du concert des Queens of the Stone Age de jeudi dernier, à Los Angeles. Nouveautés et classiques au menu.

http://www.npr.org/event/music/185557912/first-listen-live-queens-of-the-stone-age-like-clockwork

---

Plus culte, moins connu, plus sauvage et surtout plus ancien, on peut aussi écouter un concert de Big Black de 1986, repêché de l'oubli par les excellents Dangerous Minds.

http://dangerousminds.net/comments/ugly_americans_big_black_live_at_cbgbs_1986

---

On rit souvent du goût douteux bien bling des rappeurs mais quand on visite la maison de Wayne Coyne, chanteur des Flaming Lips, là aussi, les sourcils se lèvent très haut et reculent les frontières du kitsch.

http://www.idesignarch.com/psychedelic-house-in-oklahoma-city/

---

Très attendu, Elysium de Neill Blomkamp, avec Matt Damon et Jodie Foster, semble foirer sur le même principe que le déjà classique District 9 du même réalisateur sud-africain: exposition de oufs et puis rien que du pif paf pouf. Les riches vivent en orbite, les pauvres sur une Terre abandonnée et, tel le Messie en Galilée, Matt Damon va tenter de nous changer tout cela, équipé d'un exosquelette fabriqué à base de vieux composants Asus et de très gros flingues. Un peu de bolchévisme à la sauce hollywoodienne, en d'autres termes.

---

Choquant, bouleversant, un peu malade aussi, The Act of Killing est un documentaire qui montre comment des membres d'anciens escadrons de la mort indonésiens sont aujourd'hui célébrés là-bas comme de véritables héros ayant "inventé des méthodes douces et plus humaines pour tuer les communistes". Stars de reality-tv, ces assassins à la solde du pouvoir ont même été invités à reproduire leurs actes dans le cadre de films à l'américaine les glorifiant totalement. Ils n'ont par contre jamais été exposés à la justice, encore moins jugés et leur impunité est à nos yeux carrément incroyable, voire totalement insensée. Gros malaise, malgré les sourires, les situations cocasses et les très belles images.

Nos partenaires