Du mythe au genre

23/05/18 à 21:00 - Mise à jour à 25/05/18 à 15:41
Du Le Vif Focus du 24/05/18

En ouverture de la 50e édition de la Quinzaine des Réalisateurs, Les Oiseaux de passage de Ciro Guerra et sa complice Cristina Gallego en auront résolument donné le la: un pied dans l'auteurisme, l'autre dans le cinéma de genre.

Pour Guerra, ce dernier n'est au fond rien d'autre que la mythologie de notre temps. Rien d'étonnant, dès lors, de le voir infiltrer les recoins les plus exigeants du grand événement cinéphile. Chroniquant la naissance des cartels colombiens de la drogue, Les Oiseaux de passage illustre l'escalade dégénérée de la violence sans pour autant céder à la tentation du divertissement facile ou de la surenchère stylisée. L'un des indéniables temps fort...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires