Draquila, l'Italie qui tremble

10/11/10 à 09:43 - Mise à jour à 09:43

Comment Silvio Berlusconi est parvenu à remonter sa cote de popularité en profitant du terrible séisme qui a détruit, en avril 2009, la ville de l'Aquila. Ce film est un documentaire anti-berlusconien réalisé par Sabina Guzzanti, déjà auteure d'un autre manifeste du même accabit, "Viva Zapatero!".

Draquila, l'Italie qui tremble

© DR

Le 6 avril 2009, avant l'aube, un tremblement de terre se produisit dans les Abruzzes, provoquant la mort de plusieurs centaines de personnes et de terribles dégâts dans la ville historique de l'Aquila. Silvio Berlusconi s'afficha très vite en sauveur autoproclamé, promettant à tous les sinistrés un logement neuf pour le mois de septembre...

Comment le leader populiste a fait rebondir sa cote de popularité sur la détresse et la crédulité des victimes, comment les promesses ne furent qu'en partie tenues, quels intérêts politiques et privés ont pu intervenir? Draquila - L'Italie qui tremble veut soulever ces questions, en y apportant des réponses polémiques, clairement marquées à gauche.

Réalisatrice déjà du pamphlet anti-berlusconien Viva Zapatero! en 2005, Sabina Guzzanti récidive avec verve, épinglant au passage le manque de cran de l'opposition italienne, et apportant une voix dissonante, radicale mais précieuse dans un pays où l'information manque si souvent et cruellement d'indépendance.

Draquila - L'Italie qui tremble, film documentaire de Sabina Guzzanti. 1h30.

L.D.

En savoir plus sur:

Nos partenaires