Data et cinéma: des répliques cultes en graphiques

13/02/14 à 14:40 - Mise à jour à 15:55

Source: Focus Vif

Le site Flowing Data a illustré 100 répliques inoubliables du cinéma sous forme de graphiques. Le résultat est amusant et prouve que la datavisualisation peut parler de tout, à tout le monde.

Data et cinéma: des répliques cultes en graphiques

© Flowing Data

La "datavisualisation", l'art de représenter visuellement des données, a la cote ces derniers temps. Les diagrammes, cartographies et autres camemberts ne sont à priori pas particulièrement attirants, mais ils peuvent illustrer les sujets les plus variés. C'est ce que nous prouve Flowing Data, un site spécialisé en illustration de données, avec un poster regroupant 100 graphiques de répliques cultes. Une manière originale et un brin geek de faire un petit tour d'horizon des plus grands succès du cinéma.

Data et cinéma: des répliques cultes en graphiques

© Flowing Data

"Houston, we have a problem" est prononcé par James Lovell, interprété par Tom Hanks, dans Apollo 13. Le vrai "Jim", l'astronaute américain qui a commandé la mission lunaire, s'est exprimé de la même façon quand les choses ont commencé à déraper à bord du vaisseau.

Data et cinéma: des répliques cultes en graphiques

© Flowing Data

Dans la scène finale de fusillade de Scarface, le gangster Tony Montana fait un carnage après sa réplique "Say hello to my little friend". Le "petit ami" en question est en réalité un très, très gros calibre.

Data et cinéma: des répliques cultes en graphiques

© Flowing Data

Il y a 32 ans, l'extraterrestre de Spielberg pointait le ciel de son doigt lumineux pour la première fois, en s'exclamant "E.T. phone home".

Data et cinéma: des répliques cultes en graphiques

© Flowing Data

"Here's Johnny", la phrase énigmatique de Jack Torrance dans Shining, a été complètement improvisée par Jack Nicholson. Elle fait référence à l'introduction d'Ed McMahon du Tonight Show Starring Johnny Carson.

Data et cinéma: des répliques cultes en graphiques

© Flowing Data

La réplique "There is no place like home" provient initialement du film The Wonderful Wizard of Oz, mais a été reprise dans de nombreuses autres productions, telles que Matrix, Titanic, Avatar, ou encore Twister.

Data et cinéma: des répliques cultes en graphiques

© Flowing Data

"You talkin' to me?" est l'une des phrases les plus cultes de l'histoire du cinéma. Une autre réplique improvisée et qui fait mouche, par De Niro cette fois.

Data et cinéma: des répliques cultes en graphiques

© Flowing Data

En 1987, Patrick Swayze déclare "Nobody puts Baby in a corner" avant la danse finale de Dirty Dancing.

Data et cinéma: des répliques cultes en graphiques

© Flowing Data

"I see dead people", prononcé par le jeune acteur Haley Joel Osment est la réplique mémorable et glaçante du film fantastique The Sixth Sense.

Data et cinéma: des répliques cultes en graphiques

© Flowing Data

Dans chaque film de la saga Star Wars, au moins un personnage prononce "May the force be with you.

Data et cinéma: des répliques cultes en graphiques

© Flowing Data

"I love the smell of napalm in the morning" sort tout droit de l'esprit de John Milius, le scénariste d'Apocalypse Now. La phrase est prononcée par le Lieutenant Colonel Bill Kilgore, pour qui le napalm a l'odeur de la victoire.

Retrouvez les 100 répliques cultes en un poster en cliquant ici.

En savoir plus sur:

Nos partenaires