Dancing Dreams, quand Pina Bausch fait entrer la danse dans l'univers adolescent

08/12/10 à 10:44 - Mise à jour à 10:44

Quand Pina Bausch décidait, quelques mois avant sa mort, de reprendre son célèbre spectacle Kontakthof et de le faire jouer par des ados n'ayant a priori aucune expérience ni sensibilité pour la danse, deux réalisateurs ont décidé de suivre le projet, et d'en faire un film: Dancing Dreams.

Dancing Dreams, quand Pina Bausch fait entrer la danse dans l'univers adolescent

© DR

Quelques mois avant sa mort, Pina Bausch décidait de reprendre son spectacle Kontakthof, en le faisant interpréter par des adolescents n'ayant aucune expérience de la danse. Encadrés de deux danseuses de sa troupe, Jo-Ann Endicott et Bénédicte Billiet, et bénéficiant des conseils de la chorégraphe, les jeunes gens allaient travailler un an durant sur le spectacle Des adolescents dansent Kontakthof, présenté à Wuppertal en novembre 2008.

C'est cette équipée que retrace le film d'Anne Linsel et Rainer Hoffmann, qui déborde largement de la simple narration de l'expérience pour tenter de mesurer son impact sur ses interprètes, les thèmes de la pièce mais aussi cette pratique en commun faisant ici l'effet de révélateurs. Une démarche inspirée, dont résulte un documentaire passionnant, où affleurent des émotions authentiques en même temps que l'acte créatif semble s'y matérialiser dans ses infinies possibilités.

Dancing Dreams, documentaire de Anne Linsel et Rainer Hoffmann, avec Pina Bausch, Jo-Ann Endicott, et Bénédicte Billiet. 1h29.

J.F. Pl.

Nos partenaires