[Critique ciné] Very Bad Dads 2, à éviter

21/11/17 à 10:12 - Mise à jour à 10:15
Du Le Vif Focus du 17/11/17

COMÉDIE | Une suite qui flirte dangereusement avec le degré zéro d'inspiration.

[Critique ciné] Very Bad Dads 2, à éviter

Retour aux affaires pour les Very Bad Dads, Mark Wahlberg et Will Ferrell, Dusty et Brad, père et beau-père aux profils diamétralement opposés, obligés de s'allier pour offrir à leur progéniture un Noël mémorable. L'affaire prend un tour fâcheux lorsque leurs pères respectifs, le macho Kurt (Mel Gibson) et l'émotif Don (John Lithgow) s'en mêlent. Avoir doublé les forces en présence ne change pas grand-chose à l'affaire: Very Bad Dads 2 flirte dangereusement avec le degré zéro de l'inspiration, même si le mauvais esprit d'un Mel Gibson en mode autodérision fait mouche à l'occasion, tandis que l'abnégation de Ferrell force le respect. On peut toutefois allègrement éviter.

De Sean Anders. Avec Mark Wahlberg, Will Ferrell, Mel Gibson. 1h40. Sortie: 22/11. *

Nos partenaires