Critique ciné: Un peu, beaucoup, aveuglément, record de lourdeurs

12/05/15 à 12:24 - Mise à jour à 12:24

Source: Focus

COMEDIE | On ne voyait plus trop Clovis Cornillac, sans doute très occupé à écrire, jouer et réaliser ce film dans lequel il imagine une histoire d'amour assez particulière.

Critique ciné: Un peu, beaucoup, aveuglément, record de lourdeurs

© DR

On ne voyait plus trop Clovis Cornillac, sans doute très occupé à écrire, jouer et réaliser ce film dans lequel il imagine une histoire d'amour assez particulière. Deux voisins séparés par un mur très mal insonorisé s'y disputent avant de se lier d'affection et d'entamer une vie "commune" tout en restant chacun chez soi et en ne se voyant jamais! Une idée de départ amusante, mais qui ne suffit pas à faire tenir une comédie qui préfère la démagogie à l'excentricité. Quelques éclairs de drôlerie n'empêchant pas l'ensemble de battre des records de lourdeur, le jeu appuyé des acteurs n'arrangeant rien à l'affaire...

  • DE CLOVIS CORNILLAC. AVEC CLOVIS CORNILLAC, MÉLANIE BERNIER, LILOU FOGLI. 1 H 30. SORTIE: 13/05.

Nos partenaires