Critique ciné: Un Homme idéal, solennel et prévisible

09/06/15 à 11:56 - Mise à jour à 16:55

Source: Focus

THRILLER | Pierre Niney restitue bien ici les nuances du personnage de Mathieu, écrivain médiocre s'attribuant le manuscrit d'un autre.

Critique ciné: Un Homme idéal, solennel et prévisible

© DR

Long et fin, le visage taillé d'angles forts, étrange et beau à la fois, Pierre Niney fait assurément partie des plus intéressantes présences de sa génération. Doté par ailleurs d'un grand talent d'acteur (voir Yves Saint Laurent), il restitue bien ici les nuances du personnage de Mathieu, écrivain médiocre s'attribuant le manuscrit d'un autre et gagnant ainsi gloire et fortune avant qu'inévitablement le vent ne tourne. Le film de Yann Gozlan, solennel, prévisible et parfois mou, déçoit malheureusement, sur un thème déjà évoqué voici deux ans par The Words avec Bradley Cooper.

DE YANN GOZLAN. AVEC PIERRE NINEY, ANA GIRARDOT, ANDRÉ MARCON. 1H37. SORTIE: 10/06.

Nos partenaires