Critique ciné: Tokyo Fiancée, le Japon de Stefan Liberski

07/10/14 à 14:53 - Mise à jour à 14:54

Source: Focus

COMÉDIE | Le réalisateur belge Stefan Liberski fait de Pauline Étienne sa Tokyo Fiancée, pour une comédie made in Japan réussie.

Critique ciné: Tokyo Fiancée, le Japon de Stefan Liberski

Taichi Inoue et Pauline Étienne dans Tokyo Fiancée © DR

Nous avions quitté Pauline Etienne sur une performance aussi remarquable que déchirante, dans La Religieuse. La revoici, à nouveau très épatante mais sur un mode solaire cette fois, dans l'adaptation réussie d'un roman d'Amélie Nothomb. Stefan Liberski (lire son interview dans le Focus du 3 octobre) l'a emmenée au Japon pour la filmer en apesanteur, vive et drôle, touchante et amoureuse, dans une réjouissante chronique alliant l'humour à l'émotion. La jeune comédienne brille en Européenne ayant décidé d'être Japonaise, et cherchant sa place dans un Tokyo où son premier élève nippon (elle donne des cours de français) deviendra son amant. A voir et à savourer!

Nos partenaires