Critique ciné: The Salt of the Earth, au nom du père

12/11/14 à 14:41 - Mise à jour à 14:41

Source: Focus

DOCUMENTAIRE | Juliano Ribeiro Salgado rend hommage (avec Wim Wenders) à l'oeuvre de Sebastiao, son photographe de papa.

Critique ciné: The Salt of the Earth, au nom du père

Le Sel de la Terre (The Salt of the Earth) © DR

Wim Wenders ayant déclaré plus d'une fois le cinéma de fiction obsolète (toutes les histoires ayant déjà été racontées, selon lui), rien d'étonnant de le voir investir le documentaire avec beaucoup d'engagement. Après un miraculeux Pina, immersion 3D sublime dans l'oeuvre de Pina Bausch, il s'intéresse au grand photographe brésilien Sebastiao Salgado. Le propre fils de l'artiste coréalise avec lui un The Salt of the Earth de très belle facture, revenant sur un travail qui ne peut s'envisager que chevillé aux expériences vécues par Salgado. Lequel se confie longuement à Wenders tandis que se succèdent les images des voyages entrepris dans le monde entier, singulièrement en Afrique où s'exprima pleinement, douloureusement, le rôle de témoin humaniste, engagé, du photographe. Le film ne s'attarde pas sur les controverses entourant la démarche de Salgado. Il se fait un devoir de nous faire partager l'itinéraire, l'art et la conscience d'une figure majeure de l'image, des années 80 à aujourd'hui.

  • De Wim Wenders, Juliano Ribeiro Salgado. Avec Sebastiao Salgado, Wim Wenders, Juliano Ribeiro Salgado.1h50. Sortie: 12/11.

En savoir plus sur:

Nos partenaires