Critique ciné: The Interview, drôle mais trop long

03/02/15 à 15:55 - Mise à jour à 15:55

Source: Focus

COMÉDIE | Polémique, annulation suite au piratage de données Sony... Qu'en est-il de cette comédie envoyant un présentateur-vedette décérébré et son producteur (James Franco et Seth Rogen) assassiner Kim Jong-un?

Critique ciné: The Interview, drôle mais trop long

James Franco et Seth Rogen dans The Interview © DR

"Ce soir, nous célébrons toutes les séries télé que nous aimons, ainsi que tous les films avec lesquels la Corée du Nord n'a aucun problème." Lâchée par Tina Fey en ouverture des récents Golden Globes, la phrase résume assez bien le cirque insensé ayant entouré la sortie de The Interview outre-Atlantique: polémique, annulation suite au piratage de données Sony et aux menaces d'attaques terroristes des autoproclamés Guardians of Peace puis, au final, parution digitale et sortie restreinte du film dans les cinémas du pays... Mais qu'en est-il concrètement de cette comédie envoyant un présentateur-vedette décérébré et son producteur (James Franco et Seth Rogen, parfaitement complémentaires) assassiner Kim Jong-un sous couvert d'une interview exclusive au pays du Matin calme? Pas du genre à se refuser grand-chose, le duo d'acteurs se paie le scalp du leader suprême à grand renfort d'humiliations bouffonnes: fumeur de joints érotomane, Kim Jong-un se met ici à nu, pleure, se chie littéralement dessus et assume son amour inconditionnel pour les chansons de Katy Perry. Avec ce que cela suppose de régression navrante -Rogen s'enfonçant un missile dans le fondement- et d'humour hasardeux -la vanne Staline/Stallone- mais aussi de bidonnantes fulgurances -la référence au Welcome to the Jungle des Guns. Assez irrésistible durant sa première heure, cette Interview potache ne tient hélas pas la distance, et vire bientôt au film d'action lambda, sporadiquement mâtiné de second degré. Drôle mais trop long, et très inégal.

  • DE SETH ROGEN ET EVAN GOLDBERG. AVEC SETH ROGEN, JAMES FRANCO, RANDALL PARK. 1H52. SORTIE: 04/02.

Nos partenaires