[Critique ciné] The Glass Castle, allergiques à la poussière s'abstenir

26/09/17 à 10:37 - Mise à jour à 10:36

Source: Focus Vif

DRAME | Vraie, l'histoire évoque furieusement celle du récent Captain Fantastic.

[Critique ciné] The Glass Castle, allergiques à la poussière s'abstenir

Chroniqueuse mondaine new-yorkaise, Jeannette Walls (Brie Larson) fait mystère d'une enfance iconoclaste passée sur les routes au sein d'une famille farouchement anti-système vivant de chimères et d'eau fraîche. À la barre, le réalisateur du très surestimé Short Term 12, qui avait révélé Larson en 2013, survole son sujet avec l'ambition esthétique d'un téléfilm du dimanche. Côté casting, si Woody Harrelson fait souvent des merveilles en paternel fantasque placé face à ses propres contradictions, Naomi Watts passe, elle, complètement à côté de ce mélo familial sans éclat à l'articulation présent-passé laborieuse. Allergiques à la poussière s'abstenir.

De Destin Daniel Cretton. Avec Brie Larson, Woody Harrelson, Naomi Watts. 2h07. Sortie: 27/09. **

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos