[Critique ciné] Stronger, l'histoire d'un héros malgré lui

20/02/18 à 11:37 - Mise à jour à 11:37
Du Le Vif Focus du 15/02/18

DRAME | Un film de David Gordon Green, avec Jake Gyllenhaal et Tatiana Maslany.

[Critique ciné] Stronger, l'histoire d'un héros malgré lui

Quelques mois à peine après Patriots Day de Peter Berg, Stronger, le nouveau film de David Gordon Green (Joe, Prince Avalanche), revient à son tour sur le double attentat qui devait frapper le marathon de Boston en avril 2013. Le point de vue adopté est toutefois sensiblement différent, puisque si le premier relatait la traque des terroristes, le second retrace le combat de l'une des victimes pour se (re)construire. Au coeur du drame, on retrouve donc Jeff Bauman (Jake Gyllenhaal), jeune homme lambda quelque peu immature venu encourager (et tenter de reconquérir) sa copine Erin (Tatiana Maslany) sur la ligne d'arrivée. Et qui, ses deux jambes ayant été soufflées par l'explosion, va emprunter le chemin douloureux menant à une hypothétique guérison, physique et morale. Circonstances délicates auxquelles se greffe bientôt un encombrant statut de héros auquel il voudrait se soustraire, mais sur lequel entend bien capitaliser son entourage, Patty (Miranda Richardson), son envahissante mère, la première.

Optant pour une approche réaliste, David Gordon Green joue plutôt habilement de cette double dynamique. Et Stronger n'est pas sans évoquer le Billy Lynn d'Ang Lee, autre histoire d'un héros malgré lui comme la vox populi en réclame. La matière est riche, et le film, inscrit au coeur de l'Amérique ordinaire, solide -à l'instar, d'ailleurs, de la prestation de Jake Gyllenhaal, plus sobre qu'à l'accoutumée. Dommage, toutefois, que le réalisateur ne maintienne pas le cap tout du long, ne pouvant échapper à un couplet final convenu, et exhalant le sentimentalisme patriotique...

De David Gordon Green. Avec Jake Gyllenhaal, Tatiana Maslany, Miranda Richardson. 1h59. Sortie: 21/02. ***(*)

Nos partenaires