Critique ciné: Spartacus et Cassandra, prenant et vibrant

10/11/15 à 12:08 - Mise à jour à 12:08

Source: Focus Vif

DOCUMENTAIRE | S'arrachant aux clichés, au misérabilisme comme à l'angélisme, le film affiche une liberté de chaque instant et porte le réel aux confins du conte.

Critique ciné: Spartacus et Cassandra, prenant et vibrant

Spartacus et Cassandra © DR

Belle lumière que celle de ce film prenant, vibrant, de Ioanis Nuguet! Lumière des êtres, celle de Spartacus (13 ans) et Cassandra (10 ans), deux jeunes Roms entre réalité sordide (des parents dans la rue) et rêve d'un avenir dont leur parle Camille, artiste de cirque qui accueille sous son chapiteau les deux enfants qu'elle pousse -généreusement mais fermement- sur le chemin de l'école, de l'effort, du refus de la fatalité... S'arrachant aux clichés, au misérabilisme comme à l'angélisme, le film affiche une liberté de chaque instant et porte le réel aux confins du conte. A voir absolument!

DE IOANIS NUGUET. AVEC CASSANDRA DUMITRU, SPARTACUS URSU, CAMILLE BRISSON. 1H20. SORTIE: 11/11.

En savoir plus sur:

Nos partenaires