Critique ciné: Samba, quand comédie mêle constat social avec bonheur

14/10/14 à 15:32 - Mise à jour à 15:33

Source: Focus

COMÉDIE DRAMATIQUE ET SOCIALE | Attendus au tournant, Eric Toledano et Olivier Nakache l'étaient assurément après le triomphe d'Intouchables (21 millions d'entrées!).

Critique ciné: Samba, quand comédie mêle constat social avec bonheur

Omar Sy dans Samba © DR

Les duettistes ont refusé les pièges de la surenchère, et aussi ceux d'une prudence conduisant à reproduire une formule à succès. Si Omar Sy, au sommet de sa popularité en France, est en tête de générique, ce n'est plus dans le rôle de rigolo qu'il assumait dans le film précédent. Il joue un clandestin, venu d'Afrique voici plusieurs années et bossant comme plongeur au "noir" tout en tentant d'obtenir des papiers de sa régularisation. Deux femmes (la piquante Izïa Higelin, l'émouvante Charlotte Gainsbourg), membres d'une organisation d'aide, lui porteront assistance. Une relation plus qu'amicale naissant au fil du temps avec la seconde... L'immigration, le travail, l'amour par-delà les obstacles, sont au coeur d'un Samba (le prénom du héros) commençant sur un mode clairement dramatique avant de s'alléger au fur et à mesure d'une intrigue qui mêlera la comédie au constat social avec un bonheur certain. Chantres de la différence et du métissage, Nakache et Toledano s'offrent quelques clins d'oeil complices (un plan à la Brian De Palma en ouverture, notamment). Mais l'essentiel reste pour eux de célébrer l'humain, sans pathos, avec un humour teinté de gravité.

  • D'ERIC TOLEDANO, OLIVIER NAKACHE. AVEC OMAR SY, CHARLOTTE GAINSBOURG, TAHAR RAHIM. 1 H 58. SORTIE: 15/10.

Nos partenaires