Critique ciné: RoboCop

06/05/14 à 14:50 - Mise à jour à 14:50

Source: Focus Vif

SCIENCE-FICTION | Sans démériter, José Padilha signe un film bien dans l'air du temps hollywoodien, en diluant pour bonne part la portée satirique dans un maximum d'action.

Critique ciné: RoboCop

Robocop 2014 © DR

Detroit, en 2028. Surfant sur un climat paranoïaque et sécuritaire, la multinationale OmniCorp voit dans l'attentat dont est victime Alex Murphy, un flic incorruptible, l'opportunité de développer un nouveau prototype de policier, mi-homme, mi-machine, le RoboCop. Infaillible en apparence, le cyborg a cependant une âme... On peut s'interroger sur la nécessité de produire, 27 ans plus tard, un "reboot" du RoboCop de Paul Verhoeven. Sans démériter, José Padilha (Tropa de Elita) signe là un film bien dans l'air du temps hollywoodien, en diluant pour bonne part la portée satirique dans un maximum d'action. Joel Kinnaman a le profil inexpressif de l'emploi, et l'on retrouve toujours Gary Oldman avec plaisir, ce qui n'ôte rien au caractère dispensable de l'affaire...

  • De José Padilha. Avec Joel Kinnaman, Gary Oldman, Michael Keaton. 1h57. Sortie: 07/05.

Nos partenaires