[Critique ciné] Nos patriotes, du cinéma à l'ancienne

13/06/17 à 12:17 - Mise à jour à 12:17
Du Le Vif Focus du 09/06/17

DRAME HISTORIQUE | Adapté du roman Le Terroriste noir de Tierno Monémembo, Nos patriotes s'inspire de l'histoire vraie d'Addi Ba (Marc Zinga), jeune tirailleur sénégalais.

[Critique ciné] Nos patriotes, du cinéma à l'ancienne

Addi Ba qui, arrêté avec son régiment après la défaite française de 1940, réussira à échapper aux Allemands dans des circonstances rocambolesques -le "tournage" d'un film de propagande devant tenir lieu d'images d'actualité. Recueilli et caché par des habitants d'un petit village des Vosges, il obtiendra bientôt les faux papiers lui permettant de circuler au grand jour, recherchant inlassablement Zanna, un ancien compagnon d'armes, avant de prendre le maquis et de rejoindre un réseau de résistants tentant de s'organiser face à l'occupant...

Auteur de L'Occupant, un court métrage sur une famille de maquisards, et des Fragments d'Antonin, drame explorant les traumatismes liés à la Première Guerre mondiale, Gabriel Le Bomin poursuit dans une veine voisine, envisageant un épisode guère connu de l'Histoire sous son angle humain. Si le destin d'Addi Ba est assurément exemplaire jusque dans sa façon de déjouer les préjugés racistes, on regrettera toutefois le classicisme confinant à l'académisme de la mise en scène et du scénario, entre tons sépia de circonstance et accumulation d'images... d'Epinal. C'est là résolument du cinéma à l'ancienne, avec ce que cela peut supposer de poussiéreux. Circonstances qui n'empêchent pas le comédien belge Marc Zinga, remarqué de Dheepan à Spectre, de joliment tirer son épingle du jeu, aux côtés notamment du sobre Pierre Deladonchamps (L'Inconnu du lac) et d'une Louane Emera élargissant sa palette dans son premier rôle au cinéma après le phénomène La Famille Bélier.

De Gabriel Le Bomin. Avec Marc Zinga, Louane Emera, Pierre Deladonchamps. 1h40. Sortie: 14/06. ***

Nos partenaires