[Critique ciné] Mission: Impossible - Fallout, pas le grand blockbuster estival annoncé

01/08/18 à 09:43 - Mise à jour à 09:44
Du Le Vif Focus du 02/08/18

ACTION/ESPIONNAGE | Ce nouvel épisode très "bondien", aux méchants motivés par un argument à la Watchmen, gère mal sa jauge d'adrénaline.

[Critique ciné] Mission: Impossible - Fallout, pas le grand blockbuster estival annoncé

Sixième film de la franchise Mission: Impossible, Fallout est aussi le deuxième réalisé par Christopher McQuarrie (Jack Reacher), trois ans après un Rogue Nation dont il constitue aujourd'hui la suite directe, ouvertement plus dramatique -et donc aussi plus mièvre. Théâtre d'une titanesque traversée à grande vitesse qui allume la mèche d'une ribambelle de cascades toujours plus extrêmes, Paris offre un cadre souvent à la limite du stéréotype, mais non exclusif, à un ensemble à nouveau conçu comme une course contre la montre, consécutive à l'échec un peu farce d'une mission -Ethan Hunt et son équipe, singulièrement étourdis, égarent du plutonium comme si c'était la clé rouillée d'un vieil abri de jardin...

[Critique ciné] Mission: Impossible - Fallout, pas le grand blockbuster estival annoncé

Quarante minutes trop long, au bas mot, et par ailleurs horriblement bavard, surexplicatif et mal dialogué, ce nouvel épisode très "bondien", aux méchants motivés par un argument à la Watchmen, gère mal sa jauge d'adrénaline, quand il ne privilégie pas une pyrotechnie clinique aux effets déréalisants se refusant la folle attraction foraine pourtant recherchée. À bout de souffle? C'est lorsqu'il se décide à plonger au coeur de l'action armé d'une mise en scène fluide et nerveuse tout en profondeur de champ (tant qu'à faire, on conseille fortement la projo en IMAX 3D) que ce cinéma du twist et du faux-semblant sort enfin de sa zone de confort et atteint son but: une certaine idée du vertige -trop rare, hélas. Étrangement encensé par une presse US qui y voit l'ébouriffant sommet de la saga, Fallout n'est pas le grand blockbuster estival annoncé. Ou alors seulement par intermittence.

De Christopher McQuarrie. Avec Tom Cruise, Rebecca Ferguson, Henry Cavill. 2h28. Sortie: 01/08. **(*)

Nos partenaires