Critique ciné: Lulu femme nue

21/01/14 à 15:07 - Mise à jour à 17:18

Source: Focus Vif

COMEDIE DRAMATIQUE | Elle est partie, Lulu. Un entretien d'embauche qui tourne au vinaigre, une humiliation de trop et elle a pris la tangente, laissant derrière elle mari et enfants pour une échappée dont elle ignore totalement si elle sera brève ou longue, belle ou funeste. Mais une chose est sûre, elle en avait besoin.

Critique ciné: Lulu femme nue

Claude Gensac et Karin Viard dans "Lulu femme nue". © DR

Question de respiration, question de liberté trop longtemps mise entre parenthèses. Sur la côte où l'a portée sa dérive, elle va faire plusieurs rencontres. Dont une, importante, avec un drôle de gars hirsute, barbu, doux et souriant. Un peu marginal, de cette marge où désirs et sentiments ne sont pas bridés par le réalisme des devoirs (social, familial, professionnel)... Lulu est un personnage en or pour Karin Viard. Charles un des meilleurs rôles de Bouli Lanners. Solveig Anspach les aime, de derrière sa caméra intimiste, partageant leur relation naissante comme elle partage celle qui va unir Lulu à une femme âgée, rompue de solitude et pourtant prête à rire encore (étonnante Claude Gensac, connue pour ses dix films avec Louis de Funès!). La réalisatrice française d'origine islandaise de Haut les coeurs! (avec Viard, déjà) et de Stormy Weather, sans oublier son Louise Michel avec Sylvie Testud pour la télévision, a l'art d'écrire et de filmer des personnages féminins en rupture, en lutte, en questionnement. Sous la fausse piste d'un titre à ne pas prendre littéralement, elle nous offre avec sa complice Karin Viard un nouveau portrait fragile mais chargé de sens et aussi d'émotion. Et crée son plus beau personnage masculin, pour le bonheur d'un Bouli Lanners en apesanteur.

  • DE SOLVEIG ANSPACH. AVEC KARIN VIARD, BOULI LANNERS, CLAUDE GENSAC. 1H27. SORTIE: 22/01.

En savoir plus sur:

Nos partenaires