Critique ciné: Locke, aussi tendu que prenant

30/09/14 à 14:32 - Mise à jour à 14:32

Source: Focus

DRAME | Le réalisateur de Locke Steven Knight a tourné en une semaine à peine son "road movie" littéral et passionnant.

Critique ciné: Locke, aussi tendu que prenant

Tom Hardy dans Locke © DR

Le tour de force est d'abord celui d'un acteur, Tom Hardy. Formidable, comme il l'est aussi dans The Drop. Et ensuite celui d'un réalisateur, Steven Knight, qui tient la gageure de filmer l'acteur dans sa voiture durant la totalité d'un huis clos automobile aussi tendu que prenant. L'histoire et le portrait d'un homme qui prend la route pour rejoindre à l'hôpital une femme qu'il n'a vue qu'une fois, et qui va donner naissance à un enfant dont il est le père. Ivan Locke laisse derrière lui un important chantier dont il est responsable, et une famille qu'il aime et qui l'aime. Au risque de tout perdre. Mais il a décidé de "faire ce qu'il faut", et d'assumer sa responsabilité de géniteur... Le trajet nocturne, les appels téléphoniques où tout se joue...: la réalisation de Knight tient la route et ne nous lâche pas. Tom Hardy est au volant du film comme il l'est de sa bagnole. Et malgré quelques accents psychologiques un peu lourds, l'itinéraire d'Ivan Locke captive, tout en inspirant un questionnement moral, par-delà l'issue d'un film intense.

  • DE STEVEN KNIGHT. AVEC TOM HARDY, RUTH WILSON, OLIVIA COLMAN. 1H30. SORTIE: 01/10.

En savoir plus sur:

Nos partenaires