Critique ciné: Le Père Noël, mignon ascendant niais

09/12/14 à 11:13 - Mise à jour à 11:13

Source: Focus

COMÉDIE | Le film de Noël a ses règles propres et celui-ci ne déroge pas à l'usage, qui leste les aventures de cet improbable duo d'une bonne dose de sentimentalisme.

Critique ciné: Le Père Noël, mignon ascendant niais

Tahar Rahim et Victor Cabal dans Le Père Noël © DR

C'est l'histoire d'Antoine (Victor Cabal), un gamin de six ans tellement désireux de rencontrer le père Noël qu'il n'y voit que du feu lorsqu'il débusque un monte-en-l'air (Tahar Rahim) ayant adopté les attributs du grand homme comme tenue de travail. Et de lui imposer sa présence, envahissante, le temps d'une nuit de larcins fertile en rebondissements... Le film de Noël a ses règles propres et celui-ci ne déroge pas à l'usage, qui leste les aventures de cet improbable duo d'une bonne dose de sentimentalisme, tout en veillant à en diluer les quelques aspérités dans un sirop gentiment consensuel. En résulte un conte familial bien de saison, mignon ascendant niais, mais sympathique jusque dans son obsolescence même.

  • D'ALEXANDRE COFFRE. AVEC TAHAR RAHIM, VICTOR CABAL, ANNELISE HESME. 1H20. SORTIE: 10/12.

Nos partenaires