[Critique ciné] Larguées, fantaisie au féminin

17/04/18 à 13:09 - Mise à jour à 13:09
Du Le Vif Focus du 12/04/18

COMÉDIE | Dans le paysage globalement sinistré de la comédie populaire française, Larguées tient de la timide embellie.

[Critique ciné] Larguées, fantaisie au féminin

Françoise (Miou-Miou), leur mère, étant au plus bas depuis qu'elle a été larguée par son mari pour beaucoup plus jeune qu'elle, deux soeurs aux tempéraments diamétralement opposés, Rose (Camille Cottin) et Alice (Camille Chamoux), décident de l'emmener dans un club de vacances de La Réunion, histoire de lui remonter le moral. La suite ne s'écarte guère d'un schéma fort prévisible, alignant les péripéties et revisitant les clichés sur un rythme incertain. Pour autant, dans le paysage globalement sinistré de la comédie populaire française, Larguées tient de la timide embellie, fantaisie au féminin se déclinant en dialogues piquants assénés avec un bel aplomb, les deux Camille tirant plutôt efficacement leur épingle du jeu dans un film où l'acteur belge Johan Heldenbergh joue le faire-valoir...

D'Eloïse Lang. Avec Camille Cottin, Camille Chamoux, Miou-Miou. 1h32. Sortie: 18/04. **(*)

Nos partenaires