[Critique ciné] L'Idéal de Beigbeder, aux 3/4 savoureux

14/06/16 à 14:00 - Mise à jour à 14:03

Source: Focus Vif

COMÉDIE DRAMATIQUE | La pertinence de la satire de l'industrie du luxe n'a rien perdu de son actualité, Frédéric Beigbeder a d'ailleurs mis l'accent sur cet aspect.

[Critique ciné] L'Idéal de Beigbeder, aux 3/4 savoureux

Gaspard Proust dans L'Idéal de Frédéric Beigbeder. © DR

Une petite dizaine d'années séparent la parution d'Au secours pardon de la sortie du film adaptant le roman. Mais la pertinence de la satire de l'industrie du luxe n'a rien perdu de son actualité! Frédéric Beigbeder a d'ailleurs mis l'accent sur cet aspect -le plus évidemment percutant- de son bouquin narrant les mésaventures en Russie d'un "scout" spécialisé dans le repérage de (parfois très) jeunes modèles et leur rabattage vers des firmes en mal de nouveaux corps et visages pour leurs campagnes de publicité. Jan Kounen avait eu le projet de transposer le livre dans la foulée du succès de son adaptation de 99 francs en 2007. Le film se serait appelé... 99 roubles et aurait eu Jean Dujardin pour interprète principal. Nous ne regretterons pas l'échec de cette première tentative. Car entre-temps l'ami Beigbeder s'est mis lui-même et avec bonheur à la réalisation (L'Amour dure trois ans en 2012). Et parce qu'il a aussi trouvé en Gaspard Proust son alter ego devant la caméra, un atout quand on s'inspire d'éléments autobiographiques. L'Idéal fait mouche depuis son affiche provocante où un doigt d'honneur décale une pub hyperléchée pour vernis à ongle, jusqu'au tableau délirant d'un géant des cosmétiques aux abois après un scandale, et qui cherche désespérément une fraîche donzelle made in Russia pour nettoyer son image. Le côté sentimental de la conclusion manque certes de force, mais les trois quarts du film sont extrêmement savoureux. Grâce aussi à une Audrey Fleurot parfaite en "directrice visuelle" façon Cruella. Le rire s'y faisant exorcisme d'une réalité sociale et médiatique effrayante, L'Idéal donne aussi à penser...

DE FRÉDÉRIC BEIGBEDER. AVEC GASPARD PROUST, AUDREY FLEUROT, ANAMARIA VARTOLOMEI. 1H30. SORTIE: 15/06.

Nos partenaires