Critique ciné: L'Astragale, une passion aussi intense que frustrante

19/05/15 à 13:00 - Mise à jour à 13:00

Source: Focus

DRAME | La nouvelle adaptation du roman brûlant d'Albertine Sarrazin que donne Brigitte Sy offre les rôles principaux à Leïla Bekhti et Reda Kateb.

Critique ciné: L'Astragale, une passion aussi intense que frustrante

Leila Bekhti et Reda Khateb dans L'Astragale © DR

Le roman brûlant d'Albertine Sarrazin, paru en 1965, avait déjà été adapté dès 1968 par Guy Casaril, avec Marlène Jobert dans le rôle de la jeune évadée de prison que recueille un truand (joué par Horst Buchholz). La nouvelle version qu'en donne Brigitte Sy offre les rôles principaux à Leïla Bekhti et Reda Kateb. Tournée dans un noir et blanc superbe, cette chronique d'une passion aussi intense que frustrante, vécue dans une clandestinité forcée, se cherche entre évocation d'époque et modernité, désirs portés à incandescence et forme épurée. Quand elle se trouve, c'est très beau! Même si la fulgurance du livre n'est pas totalement embrassée.

DE BRIGITTE SY. AVEC LEÏLA BEKHTI, REDA KATEB, ESTHER GARREL. 1H37. SORTIE: 20/05.

Nos partenaires