Critique ciné: L'Amour est un crime parfait

21/01/14 à 16:06 - Mise à jour à 16:06

Source: Focus Vif

THRILLER | Enfants de la montagne devenus cinéastes-géographes, les frères Larrieu situent en Suisse leur fascinant thriller L'Amour est un crime parfait.

Critique ciné: L'Amour est un crime parfait

L'Amour est un crime parfait - Mathieu Amalric, Maïwenn et Karin Viard © DR

Un récital! C'est en authentique virtuose que Mathieu Amalric interprète un des personnages les plus complexes proposés par le cinéma français récent. Complice des frères Larrieu (lire aussi leur interview dans le Focus du 24 janvier) depuis belle lurette (de leur moyen métrage La Brèche de Roland aux Derniers jours du monde en passant par Un homme, un vrai), l'acteur illumine de nombreuses et subtiles nuances le portrait de ce professeur de lettres collectionnant les aventures avec des étudiantes. Marc vit avec sa soeur (Karin Viard) dans un chalet de montagne au-dessus de Lausanne. C'est là qu'il amène, un soir, une de ses élèves, passablement excitée. Le lendemain matin, quand il appelle la jeune fille, elle ne se réveille pas. Il a oublié son prénom, il en essaie plusieurs, mais la dormeuse ne bouge toujours pas, prise par un sommeil profond. A moins qu'elle ne dorme pas...

L'intrigue criminelle du film est empruntée à Philippe Djian et à son roman Incidences, publié voici trois ans. Elle sinue de captivante façon, comme la route de montagne tortueuse qu'emprunte Marc pour aller à l'université et en revenir. Une route que les Larrieu explorent en caméra subjective, entre neige et roue, entre sol et ciel tant le vertige et l'inquiétude cheminent sur la piste du mystère de Marc... Les réalisateurs se font géographes d'un environnement riche de paysages sublimes et trompeurs (le blanc manteau neigeux masquant des abîmes abrupts), et de bâtiments non moins impressionnants, dont les transparences n'empêchent pas de lourds secrets d'exister. Amalric ne dévoilant les siens qu'au terme d'un itinéraire fascinant, désarçonnant, sublime et cruel à la fois.

  • De Jean-Marie et Arnaud Larrieu. Avec Mathieu Amalric, Karin Viard, Maïwenn. 1h51. Sortie: 22/01.

Nos partenaires