Critique ciné: John Wick, irregardable

25/11/14 à 15:51 - Mise à jour à 15:51

Source: Focus

ACTION | Sur un scénario (?) qui n'en finit pas de laisser songeur, le réalisateur (?) Chad Stahelski signe le navet définitif de cette fin d'année.

Critique ciné: John Wick, irregardable

Keanu Reeves dans John Wick © DR

A la mort de sa femme, John Wick est triste, alors il va faire des dérapages de ouf avec sa vieille Mustang de collection pour se défouler. Des méchants mafieux russes le repèrent, lui pètent les dents, piquent la voiture et tuent son chien -un peu sans raison, faut dire. Mais comme John Wick a un passé de tueur à gages surdoué et qu'il n'est pas content, il va se venger... Sur un scénario (?) qui n'en finit pas de laisser songeur, le réalisateur (?) Chad Stahelski signe le navet définitif de cette fin d'année, alternant les plans bouffons en plongée puis contre-plongée avec l'intelligence d'une moule de Zélande. Objectivement irregardable, une bourrinade 100% cornichonne à l'humour encore plus baraki que sa violence.

  • De Chad Stahelski. Avec Keanu Reeves, Michael Nyqvist, Willem Dafoe. 1h51. Sortie: 26/11.

Nos partenaires