Critique ciné: Jimi: All Is By My Side, facettes inattendues d'un artiste unique

28/04/15 à 11:21 - Mise à jour à 11:21

Source: Focus

BIOPIC | Un biopic sur Jimi Hendrix... Sans aucune chanson du génial musicien! Il fallait oser. John Ridley l'a fait.

Critique ciné: Jimi: All Is By My Side, facettes inattendues d'un artiste unique

André 3000 est Jimi Hendrix dans le biopic de John Ridley. © DR

Bien sûr il est un peu (et même plus) frustrant de ne point pouvoir entendre dans un film consacré à Jimi Hendrix les chansons qui l'ont rendu fameux et qui aujourd'hui encore nous donnent des frissons... Mais le film écrit et réalisé par John Ridley n'en mérite pas pour autant le dédain que certains lui ont voué (il sortira par exemple directement en DVD en France et dans bien d'autres pays). Son angle d'attaque est très intéressant, qui se concentre sur les tout débuts du génial musicien, lorsque la petite amie de Keith Richards le repère dans un club new-yorkais et que Chas Chandler, par ailleurs bassiste des Animals, devient son manager et l'emmène à Londres où tout démarrera vraiment pour lui.

L'interprétation d'André Benjamin est elle aussi des plus excitantes. Connu auparavant sous le pseudonyme d'André 3000, ce musicien et producteur américain fut notamment le fondateur du groupe Outkast. Egalement acteur, il n'a certes plus l'âge du rôle (il est né en 1975, Hendrix est mort à 28 ans...), mais il s'y montre tout à la fois crédible et juste. Adossée à une assez belle reconstitution d'époque, sa prestation nous fait vivre intimement un film doté d'une énergie communicative. Un biopic ne s'abandonnant pas à l'hagiographie, mais dévoilant plutôt quelques facettes inattendues d'un artiste unique, tragiquement disparu trois bonnes années seulement après son avènement...

DE JOHN RIDLEY. AVEC ANDRÉ BENJAMIN, IMOGEN POOTS, HAYLEY ATWELL. 1H58. SORTIE: 29/04.

Dans le Focus du 24 avril, notre portrait de Jimi Hendrix, le point sur la non-utilisation de ses morceaux dans le biopic...

Nos partenaires