[Critique ciné] Good Luck Algeria, autodérision salutaire

12/04/16 à 11:46 - Mise à jour à 11:46

Source: Focus Vif

COMÉDIE | Inspiré d'une histoire vraie, le film a pour lui son ancrage dans une réalité sociale bien observée, une autodérision salutaire, et l'interprétation d'un Sami Bouajila on ne peut mieux dans son rôle.

[Critique ciné] Good Luck Algeria, autodérision salutaire

Good Luck Algeria, de Farid Bentoumi © DR

Sa petite entreprise a rencontré la crise. Fabricants de skis haut de gamme, Sam (Sami Bouajila) et son associé Stéphane (Franck Gastambide) ont vu le champion étranger qui allait porter leur marque vers les sommets faire défaut à la dernière minute. Faute de notoriété mondiale, c'est la fin du rêve et même la faillite qui s'annoncent... Mais Stéphane aura une idée, un peu folle: Sam a jadis brillé en ski de fond, et il a un père algérien, il représentera donc l'Algérie aux Jeux Olympiques d'hiver, attirant inévitablement l'attention des médias internationaux! D'abord très réticent, notre homme finira par y croire. Mais pour y aller, aux J.O., il faut se qualifier, ce qui ne sera pas une mince affaire...

Sur le thème de l'exploit sportif réalisé par un ou des participant(s) n'ayant au départ aucune chance, on a vu et apprécié Rasta Rockett (1993, sur la première équipe de bobsleigh jamaïcaine) puis tout récemment -et dans une moindre mesure- Eddie the Eagle (sur un Britannique tentant sa chance aux J.O. d'hiver en saut à ski). Good Luck Algeria épouse comme eux, et on ne peut plus logiquement, la carte du "feelgood movie". Inspiré d'une histoire vraie (celle du propre frère du réalisateur, Nourredine Bentoumi, présent à Turin en 2006), le film a pour lui son ancrage dans une réalité sociale bien observée, une autodérision salutaire, et l'interprétation d'un Sami Bouajila on ne peut mieux dans son rôle. De quoi prendre du plaisir, malgré quelques facilités évitables et une réalisation moins riche en relief que les beaux décors montagneux où se déroule l'action...

DE FARID BENTOUMI. AVEC SAMI BOUAJILA, FRANCK GASTAMBIDE, CHIARA MASTROIANNI. 1H30. SORTIE: 13/04.

Nos partenaires