[Critique ciné] Funeral Parade of Roses, un ovni fascinant

04/04/18 à 11:25 - Mise à jour à 05/04/18 à 15:42
Du Le Vif Focus du 05/04/18

DRAME/DOCUMENTAIRE | Le Nova propose, en plus du chef-d'oeuvre ressuscité, une sélection de ses courts signés avant et après Funeral Parade of Roses.

[Critique ciné] Funeral Parade of Roses, un ovni fascinant

© DR

[Critique ciné] Funeral Parade of Roses, un ovni fascinant

C'est au cinéma Nova, et nulle part ailleurs, que peut surgir d'un passé méconnu des films aussi marquants et stupéfiants! Funeral Parade of Roses a été réalisé en 1969, par Toshio Matsumoto. Libre adaptation d' OEdipe roi, l'antique tragédie de Sophocle, ce film en très beau noir et blanc nous emmène dans le petit monde des gays, travestis et transgenres de Tokyo. S'il raconte une histoire (celle d'Eddie, dont le père a disparu quand elle était jeune, et qui a tué sa mère et l'amant de cette dernière), il emprunte en même temps au genre documentaire par son portrait en mouvement d'un milieu alternatif entre recherche d'affirmation et clandestinité. Mais c'est aussi, et encore, une oeuvre politique, transgressive, et expérimentale avec ses techniques (solarisation, effets stroboscopiques) en plein développement à l'époque. Occasionnellement drôle, et par endroits très gore, Funeral Parade of Roses est un ovni fascinant, attachant, révélateur. Et qui affiche aujourd'hui encore une épatante modernité! Toshio Matsumoto y faisait ses débuts dans le long métrage après quelques courts fulgurants. Le réalisateur est décédé l'an dernier, à l'âge de 85 ans. Le Nova propose aujourd'hui, en plus de son chef-d'oeuvre ressuscité, une sélection de ses courts signés avant et après Funeral Parade of Roses. À découvrir sans faute!

De Toshio Matsumoto. Avec Pita, Osamu Ogasawara, Yoshio Tsuchiya. 1 h 45. Sortie: 04/04. ****(*)

Nos partenaires