[Critique ciné] Freeheld, grande émotion mais trop prévisible

17/05/16 à 16:31 - Mise à jour à 16:39

Source: Focus Vif

DRAME/BIOPIC | Adapté de faits réels, Freeheld bénéficie d'une interprétation remarquable, Julianne Moore en tête et avec aussi un surprenant Steve Carell en activiste LGBT à kippa.

[Critique ciné] Freeheld, grande émotion mais trop prévisible

Freeheld, de Peter Sollett © DR

Plus de 20 ans de bons et loyaux services ont fait de Laurel Hester (Julianne Moore) une policière unanimement appréciée dans la ville du New Jersey où elle mène ses enquêtes. Personne parmi ses collègues, même son partenaire de longue date (Michael Shannon), ne sait pourtant qu'elle préfère les femmes. Quand la jeune Stacie Andree (Ellen Page) entre dans sa vie, Laurel connaît un bonheur -clandestin mais intense- qui sera malheureusement trop bref car elle se découvrira bientôt atteinte d'un cancer incurable. Elle n'aura de cesse d'obtenir de la municipalité que Stacie puisse hériter de sa pension et ainsi rester vivre dans leur maison. Mais cette transmission n'est prévue que pour les couples mariés. Et en ce début d'années 2000, le mariage gay n'existe pas encore...

Adapté de faits réels, Freeheld bénéficie d'une interprétation remarquable, Julianne Moore en tête et avec aussi un surprenant Steve Carell en activiste LGBT à kippa. L'émotion est grande, même si le film de Peter Sollett souffre des défauts du cinéma "à message" le moins imaginatif: personnages risquant à tout instant de devenir emblématiques, scénario réduit à une succession de séquences démontrant ce qu'il s'agit de démontrer et laissant peu de place au spectateur pour se faire "son" film et réalisation sans la créativité qui permettrait de mettre quelque peu le feu à l'alignement des poncifs. On adhère évidemment au combat contre la discrimination, mais il manque du cinéma au spectacle prévisible qui déroule devant nous son cortège de scènes didactiques.

DE PETER SOLLETT. AVEC JULIANNE MOORE, ELLEN PAGE, STEVE CARELL. 1H44. SORTIE: 18/05.

Nos partenaires