[Critique ciné] Et ta soeur, toujours assez prévisible

12/01/16 à 14:17 - Mise à jour à 14:23

Source: Focus Vif

COMÉDIE DRAMATIQUE | Un cinéma de personnages, attentifs aux sentiments et aimant les situations particulières.

[Critique ciné] Et ta soeur, toujours assez prévisible

Virginie Efira, Grégoire Ludig et Géraldine Nakache dans Et ta soeur de Marion Vernoux © DR

Marion Vernoux (Reines d'un jour, A boire, Les Beaux Jours) fait un cinéma de personnages, attentifs aux sentiments et aimant les situations particulières. Et ta soeur s'inscrit dans cette veine intimiste, en faisant se rencontrer inopinément un jeune homme en deuil de son frère et la demi-soeur -en pleine rupture amoureuse- de l'amie qui lui a proposé d'habiter sa maison de province pour se ressourcer. D'alcools partagés en quiproquos affectifs, le duo transformé en trio par l'arrivée de l'amie logeuse vivra quelques élans, et encore plus de complications. Toutes assez prévisibles, malheureusement...

DE MARION VERNOUX. AVEC VIRGINIE EFIRA, GRÉGOIRE LUDIG, GÉRALDINE NAKACHE. 1H35. SORTIE: 13/01.

Nos partenaires