Critique ciné: Edge of Tomorrow

27/05/14 à 15:18 - Mise à jour à 15:18

Source: Focus Vif

SCIENCE-FICTION | Tom Cruise débarque pour bouter l'extraterrestre hors de France, dans un film de science-fiction divertissant.

Critique ciné: Edge of Tomorrow

Edge of Tomorrow - Emily Blunt et Tom Cruise © DR

"Ce serait un peu War of The Worlds rencontre Groundhog Day sur les plages de The Longest Day." On imagine bien le pitch, et les hochements de tête des décideurs de chez Warner Bros, tentant d'imaginer des extraterrestres pleins de tentacules combattus sur Omaha Beach par un Tom Cruise revivant sans cesse la même journée comme Bill Murray dans le film (génial) de Harold Ramis... Du pitch au film qui s'offre à nos regards en blockbuster potentiel, il n'y a pas loin. Comme dans War of The Worlds version Spielberg, il revient à Tom Cruise de défier l'occupant venu du ciel. Un occupant muni de tentacules en nombre conséquent! Comme dans The Longest Day, la reconquête d'une Europe presque totalement vaincue par l'ennemi doit commencer par un débarquement allié sur les plages de Normandie, à partir d'une Angleterre jusque-là préservée. Comme dans Groundhog Day, enfin et surtout, le héros va se voir pris dans une boucle temporelle lui faisant revivre constamment la même journée. Une possibilité pour lui de revenir en arrière et modifier les plans de l'armée pour éviter la boucherie qui sinon -il l'a vu et revu- attend les troupes une fois débarquées...

Paris brûle-t-il?

On ne s'étonnera pas que des répétitions soient au rendez-vous d'Edge of Tomorrow. Elles étaient annoncées au menu et font logiquement partie du "paquet" concocté par Doug Liman (réalisateur de quelques épisodes de la saga Jason Bourne). Mais tout de même, le film s'égare un peu à trop vouloir multiplier les allers-retours entre aujourd'hui et demain, la préparation de la bataille et la bataille elle-même, cette dernière à chaque fois réorientée par l'acquis du héros voyageur temporel. Toujours aussi charismatique (à 51 ans, il en fait 20 de moins), Tom Cruise la joue facile, jusqu'à paraître un peu léger devant le travail plus pensé d'une Emily Blunt démontrant qu'on peut porter un exosquelette surarmé sans avoir l'air tout à fait stupide. Le meilleur de ce qui reste un véhicule de SF et d'action juste divertissant réside dans sa longue scène finale, située dans un Paris dévasté. Le décor de la Place de la Concorde transformée en chaos, la remontée des Tuileries (1) dans un fracas de tous les diables et la plongée finale dans les entrailles de la pyramide du Louvre, tout cela relève du grand spectacle!

  • De Doug Liman. Avec Tom Cruise, Emily Blunt, Lara Pulver. 1h53. Sortie: 28/05.

(1) Le QG de l'occupant n'est pas située par hasard à deux pas de celui de la Wehrmacht durant la Seconde Guerre mondiale...

Nos partenaires