Critique ciné: Difret, le combat des femmes

23/06/15 à 14:11 - Mise à jour à 14:23

Source: Focus

DRAME | Zeresenay Berhane Mehari place l'Ethiopie sur la carte mondiale du cinéma, tout en célébrant le combat des femmes.

Critique ciné: Difret, le combat des femmes

Difret © DR

L'homme la voulait pour épouse. Alors il a enlevé la gamine de quatorze ans sur le chemin de l'école, comme le permet la tradition. Hirut s'est rebellée. Elle s'est enfuie après avoir tué son kidnappeur et violeur. Accusée de meurtre, elle attirera l'attention d'une avocate, pionnière du combat pour les droits des femmes en Ethiopie. La route pour obtenir justice sera longue... Inspiré d'une histoire vraie, vécue par la jeune Aberash Bekele en 1996, Difret (mot à double sens signifiant d'une part "courage, audace" et de l'autre le fait d'être violé) est un film remarquable. Coproduit par Angelina Jolie, il affiche une intégrité, une force expressive, que son réalisateur et ses interprètes principales soutiennent avec un rare mélange de ferveur et de juste distance.

DE ZERESENAY BERHANE MEHARI. AVEC MERON GETNET, TIZITA HAGERE, HAREGEWINE ASSEFA. 1H39. SORTIE: 24/06.

Dans le Focus du 19 juin, notre interview de la réalisatrice.

Nos partenaires