[Critique ciné] Corporate, la violence du monde du travail

17/05/17 à 10:00 - Mise à jour à 10:00
Du LeVif Focus du 12/05/17

DRAME | Responsable des ressources humaines chez Esen, Emilie Tesson-Hansen (Céline Sallette) est ce qu'il convient d'appeler une "killeuse", corporate jusqu'au bout des ongles.

[Critique ciné] Corporate, la violence du monde du travail

Et appliquant, à ce titre, sans plus d'états d'âme le programme "Ambition 2016", plan social n'osant pas son nom et consistant à dégraisser les effectifs de l'entreprise sans licenciements, mais à grand renfort de harcèlement moral. Jusqu'au jour où le suicide d'un cadre poussé à bout entraîne une enquête de l'inspection du travail, plaçant la manageuse, apparemment lâchée par sa direction, en première ligne...

Premier long métrage de Nicolas Silhol, Corporate s'inscrit dans la lignée des Ressources humaines, Violence des échanges en milieu tempéré ou autre La Loi du marché, autant de films s'insinuant dans le monde du travail pour en décrypter la violence. La radiographie posée ne manque pas de secouer, qui démonte consciencieusement le "management de la terreur" mis en place par une société pour limiter ses coûts, au mépris le plus complet de l'humain. Dommage, toutefois, que le scénario ne soit pas toujours à la hauteur des enjeux soulevés, ce thriller social alignant bientôt les rebondissements et les péripéties avec une rigueur et une crédibilité relatives. Circonstances dans lesquelles Céline Sallette, à contre-emploi, tire toutefois impeccablement son épingle du jeu, trouvant par ailleurs une partenaire de choix en Violaine Fumeau, formidable dans le rôle de Marie Borrel, l'inspectrice du travail, et incontestable révélation du film.

De Nicolas Silhol. Avec Céline Sallette, Lambert Wilson, Violaine Fumeau. 1h35. Sortie: 17/10. ***(*)

Nos partenaires