[Critique ciné] Compostelle - Le Chemin de la vie: la religion rend frileux

20/06/17 à 15:11 - Mise à jour à 15:11
Du LeVif Focus du 16/06/17

DOCUMENTAIRE | Si ses images sont jolies, le film finit par ennuyer, à force de préférer l'eau tiède à l'eau bénite.

[Critique ciné] Compostelle - Le Chemin de la vie: la religion rend frileux

Ils sont partis marcher vers la cathédrale galicienne où se trouve le tombeau attribué à l'apôtre Jacques le Majeur. Les pèlerins dont Freddy Mouchard recueille les témoignages en voix off évoquent l'appel de la nature, la beauté du silence, les douleurs de l'effort mais aussi le recueillement, la quête de sens, le lien avec les autres marcheurs, y compris ceux d'autrefois. étrangement, il faut attendre plus d'une heure pour que soit évoquée la foi... Si ses images sont jolies, le film finit par ennuyer, à force de préférer l'eau tiède à l'eau bénite. La religion rend décidément frileux, en ces temps de regain pourtant manifeste (10.000 pèlerins de plus marchent vers Compostelle chaque année!).

De Freddy Mouchard. 1h38. Sortie: 21/06. **(*)

Nos partenaires