[Critique ciné] Chocolat, un destin hors-norme

02/02/16 à 11:00 - Mise à jour à 11:00

Source: Focus Vif

BIOPIC | S'emparant de l'histoire du premier artiste noir de la scène française, Roschdy Zem signe un film à enjeux multiples, embrassant le thème de la discrimination raciale dans la France d'alors.

[Critique ciné] Chocolat, un destin hors-norme

Omar Sy dans Chocolat, de Roschdy Zem © DR

Après le milieu des culturistes dans Bodybuilder, c'est celui du cirque qu'investit Roschdy Zem à la faveur de Chocolat, son quatrième long métrage, un film retraçant le destin de Rafael Padilla (Omar Sy), mieux connu sous le sobriquet de "Chocolat", le premier artiste noir de la scène française. Imposant la figure du clown blanc et de l'auguste noir, le duo qu'il devait composer avec Footit (James Thierrée) à compter de la fin des années 1880 allait connaître un succès considérable dans le Paris de la Belle Epoque. Jusqu'au jour où, voulant se libérer du carcan que lui imposaient les stéréotypes raciaux de l'époque, Chocolat verra sa carrière péricliter, déclin encore précipité par son côté flambeur.

S'emparant de son histoire, Zem signe un film à enjeux multiples, questionnant la condition d'artiste et explorant la dynamique du "couple" que formaient Footit et Chocolat, tout en embrassant le thème de la discrimination raciale dans la France d'alors. Vaste programme, d'autant plus bienvenu que rarement abordé par le cinéma hexagonal. Si son propos est engagé, le réalisateur évite habilement les écueils du film à thèse, s'attachant à la personnalité "bigger than life" mais contrastée de Padilla. Dommage toutefois qu'en dépit des prestations investies de James Thierrée et d'Omar Sy, cette reconstitution soignée ne vibre que par intermittence, le film apparaissant un brin convenu au regard d'un destin hors-norme.

DE ROSCHDY ZEM. AVEC OMAR SY, JAMES THIERRÉE, CLOTILDE HESME. 1H50. SORTIE: 03/02.

Dans le Focus du 29 janvier, l'interview de Roschdy Zem.

Nos partenaires