[Critique ciné] Brak, singulier et visionnaire

13/09/16 à 15:42 - Mise à jour à 15:42

Source: Focus Vif

POLITIQUE FICTION | On craignait la catastrophe. Elle s'est produite. Le système économique assurant à l'Europe un confort durable était bien en crise mortelle.

[Critique ciné] Brak, singulier et visionnaire

Tibo Vandenborre dans Brak, de Laurent Van Lancker © DR

Il s'est écroulé, plongeant pays et populations dans un chaos social énorme. Aux émigrants venus du sud depuis des années déjà s'ajoute désormais le flux des Européens cherchant l'espoir ou simplement la survie en tentant de migrer plus au nord... Le tableau d'un futur qu'on devine proche est très sombre. Laurent Van Lancker l'a adapté d'un roman d'Elvis Peeters intitulé De Ontelbaren (littéralement Les Innombrables). Présenté voici presqu'un an au festival de Gand, le film du jeune réalisateur flamand a pour personnage principal Lucas, qui rêve de trouver un bateau pour quitter la côte de la mer du Nord où se sont multipliés des campements façon "jungle" de Calais. Sa rencontre avec Amina, une jeune sourde et muette qui se prostitue pour survivre, remettra en question sa décision de partir...

Posant bien le décor malgré des moyens limités, Van Lancker fait de Brak une expérience pour le spectateur invité à vivre de l'intérieur la réalité qui est celle des "autres" aujourd'hui même. Un pari réussi en partie, grâce à un filmage quasi documentaire qui agit de manière physique. Dommage que l'intrigue sentimentale un peu... bateau et l'aspect démonstratif de certaines séquences affaiblissent une oeuvre singulière, visionnaire, creusant d'intéressante façon la question du point de vue. On suivra de près l'évolution de Laurent Van Lancker, cinéaste et anthropologue de formation. Il a bien des choses à nous dire.

DE LAURENT VAN LANCKER. AVEC AURORA MARION, TIBO VANDENBORRE, SAM LOUWYCK. 1H20. SORTIE: 14/09. ***

Nos partenaires