Critique ciné: Boychoir, film d'apprentissage aux clichés sentimentaux

07/04/15 à 14:06 - Mise à jour à 08/04/15 à 11:28

Source: Focus

DRAME | Stet est un pré-adolescent américain hypersensible et rebelle, turbulent en diable, dont la mère qui l'élevait seule meurt soudainement.

Critique ciné: Boychoir, film d'apprentissage aux clichés sentimentaux

© DR

Stet est un pré-adolescent américain hypersensible et rebelle, turbulent en diable, dont la mère qui l'élevait seule meurt soudainement. Son (riche) père ne revient dans sa vie que pour lui offrir des études dans une école privée musicale abritant le meilleur choeur de garçons du pays. Stet est doté d'une voix superbe, mais son adaptation sera difficile... Face au jeune et charismatique Garrett Wareing, Dustin Hoffman joue (bien) les enseignants stricts mais justes, dans un film d'apprentissage n'évitant pas les clichés sentimentaux, au scénario peu crédible, mais ménageant quelques authentiques moments forts.

  • DE FRANÇOIS GIRARD. AVEC GARRETT WAREING, DUSTIN HOFFMAN, KATHY BATES. 1 H 46. SORTIE: 08/04.

Nos partenaires