[Critique ciné] Borg McEnroe, un match de tennis comme un thriller

07/11/17 à 10:59 - Mise à jour à 10:59
Du Le Vif Focus du 03/11/17

DRAME BIOGRAPHIQUE | Opposant le Suédois Björn Borg à l'Américain John McEnroe, le premier en quête d'un cinquième sacre consécutif, le second venu renverser la hiérarchie, la finale de Wimbledon 1980 est restée dans les annales du tennis.

[Critique ciné] Borg McEnroe, un match de tennis comme un thriller

Elle est aujourd'hui au coeur de Borg McEnroe, film biographique de Janus Metz explorant la rivalité exacerbée entre les deux champions, au calme imperturbable de l'un, d'ailleurs surnommé "Ice Borg", répondant le tempérament volcanique de l'autre, pas à une frasque près. Et le film de remonter à leur suite le fil du tournoi, entrecoupé de flash-backs étoffant leur profil respectif, jusqu'au climax attendu de leur affrontement.

S'il y a là un canevas classique, Janus Metz a l'habileté d'envisager le duel Borg-McEnroe à la manière d'un thriller, et même si l'on connaît l'issue de la finale, on se laisse prendre au jeu d'un suspense allant crescendo... Question de points de vue -il adopte ceux des deux joueurs-, et de frénésie ambiante, l'illusion étant rendue complète par le soin apporté à la reconstitution d'une époque où les champions de tennis étaient considérés comme des rock stars, se comportant pour certains comme telles. Un habit dans lequel n'a aucun mal à se fondre Shia LaBeouf, impeccable sous les traits de John "Super Brat" McEnroe, tandis que Sverrir Gudnason retrouve, pour sa part, jusqu'aux gestes et postures du flegmatique Borg. Mimétisme auquel Borg McEnroe ajoute une perspective rendant ces rivaux exemplaires étrangement complémentaires. Une réussite.

De Janus Metz. Avec Sverrir Gudnason, Shia LaBeouf, Stellan Skarsgard. 1h47. Sortie: 08/11. ***(*)

>> Lire également notre interview de Janus Metz.

Nos partenaires