Critique ciné: Ange et Gabrielle, l'indigence des comédies françaises

10/11/15 à 09:30 - Mise à jour à 12:32

Source: Focus Vif

COMÉDIE ROMANTIQUE | Face à un Bruel laborieux, Isabelle Carré reste loin en deçà de son niveau habituel.

Critique ciné: Ange et Gabrielle, l'indigence des comédies françaises

Isabelle Carré et Patrick Bruel dans Ange et Gabrielle © DR

L'indigence des comédies (romantiques ou pas) produites à la pelle par le cinéma français atteint des records! Quel ennui, quel accablement nous sont infligés par exemple à la vision d'Ange et Gabrielle. Du titre affolant de lourdeur (il faut penser Ange Gabriel, annonciateur de naissance...) à la conclusion confite de bien-pensance (deux mariages dont un gay), en passant par la chronique jamais crédible d'un amour compliqué entre la mère d'une adolescente enceinte et le père défaillant du jeune papa du futur bébé. Face à un Bruel laborieux, Isabelle Carré reste loin en deçà de son niveau habituel. Les bons sentiments en rafale achèvent de donner envie d'aller voir ailleurs.

DE ANNE GIAFFERI. AVEC PATRICK BRUEL, ISABELLE CARRÉ, ALICE DE LANCQUESAING. 1H31. SORTIE: 11/11.

Nos partenaires