[Critique ciné] An Inconvenient Sequel: Truth to Power, le combat écologique d'Al Gore

26/09/17 à 11:10 - Mise à jour à 11:10
Du LeVif Focus du 22/09/17

DOCUMENTAIRE | La suite logique du documentaire d'Al Gore dénonçant le réchauffement climatique.

[Critique ciné] An Inconvenient Sequel: Truth to Power, le combat écologique d'Al Gore

Al Gore avait surmonté sa défaite face à George W. Bush (de justesse et dans des conditions particulières) aux élections présidentielles de 2000 en se lançant pleinement dans le combat écologique. Sa dénonciation du réchauffement climatique et du rôle joué par l'Homme dans cet inquiétant phénomène lui a valu, en 2007, le Prix Nobel de la Paix. L'année précédente, il avait fait la démonstration de son constat dans un film à grande résonance, intitulé An Inconvenient Truth. La décennie écoulée depuis n'a certes pas clos le débat que l'action des climato-sceptiques, aujourd'hui installés à la Maison-Blanche dans la foulée de Donald Trump, cherche à prolonger malgré les évidences. Le temps était venu d'une suite, logiquement titrée... An Inconvenient Sequel. Le film ne peut que reproduire (efficacement) le discours tenu dans le premier, mais il l'alimente de nombreuses données nouvelles, et d'images -un peu insistantes- suivant Al Gore dans ses déplacements, jusqu'à la Conférence de Paris (COP 21) de la fin 2015. Le rôle de l'ex-vice-président des États-Unis dans la négociation en coulisses pour un accord crucial y est souligné. Tout comme le choc des attentats du 13 novembre, survenus juste avant le début de la conférence... Pour sa sortie en salles, An Inconvenient Sequel: Truth to Power a dû connaître un nouveau montage par rapport à la version dévoilée au festival de Cannes. Motif? Le retrait des États-Unis de l'accord de Paris...

De Bonni Cohen et Jon Shenk. Avec Al Gore. 1h38. Sortie: 27/09. ***(*)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos