Critique ciné: À la poursuite du Roi Plumes, aussi poétique qu'émouvant

22/10/14 à 13:00 - Mise à jour à 28/10/14 à 09:56

Source: Focus

FILM D'ANIMATION | Un environnement séduisant, un graphisme de toute beauté où abondent les couleurs douces, pour un film qui est une réussite aussi poétique qu'émouvante.

Critique ciné: À la poursuite du Roi Plumes, aussi poétique qu'émouvant

À la poursuite du Roi Plumes © DR

Trois ans après L'Ours Montagne, le deuxième long métrage du réalisateur danois Esben Toft Jacobsen s'attache aux pas de Johan, petit lapin rendu inconsolable par la disparition de sa mère, enlevée par le Roi Plumes. Et qui, refusant d'entendre les appels à la raison de son père, va entreprendre un voyage mouvementé afin de la retrouver. Ecrit à hauteur (d'obstination) d'enfant, ce joli conte sur le deuil se double d'un palpitant récit d'aventures. Jacobsen y aborde une matière sensible avec originalité et finesse. Il inscrit aussi son histoire dans un environnement séduisant, un graphisme de toute beauté où abondent les couleurs douces, achevant de faire de ce film d'animation une réussite aussi poétique qu'émouvante.

  • DE ESBEN TOFT JACOBSEN. 1H18. SORTIE: 22/10.

Nos partenaires