[Critique ciné] 24 Hours to Live, beaucoup trop conventionnel

17/01/18 à 14:44 - Mise à jour à 30/01/18 à 14:50
Du Le Vif Focus du 25/01/18

THRILLER/ACTION | Ethan Hawke s'égare dans ce thriller beaucoup trop conventionnel où il incarne un tireur d'élite au service d'une organisation paramilitaire.

[Critique ciné] 24 Hours to Live, beaucoup trop conventionnel

Tué en mission dès le début du film, il se verra... ressuscité par ses employeurs grâce à une procédure médicale secrète, et pour une durée de 24 heures seulement. La suite est nettement plus prévisible, avec son cocktail de poursuites et de fusillades, sa course à la mort ou à la vie, sa parano galopante et ses pulsions vengeresses. Malgré l'élément science-fictionnesque de départ, rien de neuf sous le soleil du cinéma de genre le plus routinier. Rutger Hauer, qui passe par là, nous fait regretter sa grande époque de Blade Runner et The Hitcher.

De Brian Smrz. Avec Ethan Hawke, Paul Anderson, Rutger Hauer. 1h33. Sortie: 17/01. **

Nos partenaires