Cineact dénonce le saccage du cinéma porno ABC

06/01/15 à 15:23 - Mise à jour à 15:23

Source: Belga

L'ex-cinéma pornographique du centre de Bruxelles, pour lequel avaient été récoltés 60.000 euros afin de le conserver, a été saccagé par l'agence immobilière Stephano Immo.

Cineact dénonce le saccage du cinéma porno ABC

Les sièges du cinéma ABC, arrachés et aux ordures. © Cineact

Le nouveau propriétaire du cinéma ABC, l'agence immobilière Stephano Immo, a saccagé l'intérieur de l'établissement situé boulevard Adolphe Max à Bruxelles, a dénoncé mardi la Fondation Cineact à une semaine de l'initiation de la procédure d'appel pour la reconnaissance du bail établi avec le précédent propriétaire décédé début mai. Elle relève que l'équipement de projection qui a été détruit leur avait par ailleurs été cédé. Un inventaire doit être effectué pour déterminer si des biens vendus au cinéma Nova ont été affectés.

La fondation Cineact créée en avril dernier pour sauvegarder l'affectation cinématographique et culturelle du lieu a collecté 60.000 euros par crowdfunding avec le soutien de la fondation Roi Baudouin. Quelques jours avant la date prévue pour la signature du bail commercial, le propriétaire et exploitant du cinéma pornographique est décédé.

Malgré leur promesse de finaliser l'accord donné par leur père, ses héritiers ont vendu le bâtiment à Stephano Immo. A l'issue d'une procédure d'urgence entamée le 3 octobre, le juge de paix a invalidé le bail revendiqué par Cineact, en reconnaissant toutefois qu'il y avait bien un droit d'occupation établi avec l'ancien propriétaire.

Une pétition de 1200 signatures a été transmise à la Ville de Bruxelles. Ses revendications ont été inscrites à l'ordre du jour de la réunion du conseil communal de lundi prochain. La fondation Cineact remarque que le nouveau propriétaire s'était montré ouvert à l'établissement d'un bail précaire en attendant l'obtention des permis de rénovation.

En savoir plus sur:

Nos partenaires